5 mai 2018

Dear online friends,


Charles R. Swindoll said : “Life is 10% what happens to you and 90% how you react to it.” 

          You must wander who is Charles R. Swindoll and why I’m talking about an evangelical Christian pastor, educator, writer and radio preacher born in Texas in 1934 while I’m a French au pair expatriated in the United States, born in 1997 in a small town in South of France. 

Yes Charles and I have nothing in common except this quote who spoke to me when I googled “quotes about life” and that I was looking for a quote who will speak to me so I can explain you what happened in my life the past year and why I started to shut myself to the world and why I shut the doors to your nose guys. The answer is that I ended up living in unhappy home. When I decided to be an au pair I had all those dreams in my head, I was a fearless, strong-will 19 years old woman ready to explore the world and I met this family who seemed to be the best match for me, so March 2017 I left behind me, the comfort of my sweet and sunny South of France, my dear best friends but especially my caring and loving mom, my hilarious dad and my forever life partner, my big sister for the scariest but also the most exciting adventure of my life. 
I was ready to conquer the world, ready to find a loving and caring couple in Connecticut but little do I know that the couple who will be my new parents forgot how to love each others and became good at hiding their feelings to the world. So I started to hide mine to the world as well, showing just the best to you guys and hiding the bad sides and I still think it was the best move because I want just to spread happiness not sadness, I always wanted my blog and my social medias to be positive and where you guys could find happiness if you needed to. And I didn’t want to share my sadness and negativity because my blog and social medias have always been my happy places and I didn’t want what happened at home be the same on my socials. 

          But I recently moved to a new home, a fresh start, a new family and a happy environment. And when I told my story here, I figured that showing your feelings isn’t a weakness but a strength. So when I figured that if I wanted to come back I wanted to share the good and the bad because that’s what life is right ? Not everything is black or white, happy or sad, life is a blend of sappy and downs with happy and joyful moments that erase all the bads at the end of the day. That’s how I try to look at my last year, despite the downs I’m grateful for the friends I’ve met, the relationships I created with some amazing and so inspiring people who are totally different than me. And I learned about myself, I learned how to be stronger, how to be more patient with others and to give second chances.

          So guys, you must wonder what’s gonna happen next. Well, I don’t even know myself but I want to get back to what I like. Sharing my love of books with a community of book lovers as crazy as me.
We cannot reinvent ourselves but if we can improve ourselves and make a step forward, be proud of ourselves at the end of the day that’s what I try to do. It’s not easy but surrounded by the good people with positive vibes, you can do it. Also, take time for yourself, I figured it can be suffocating to just give and please without waiting anything in return but not letting other people take care of you or not giving enough space to yourself, you will end up just tired and it’s fine but I want you to be proud of the reason why you’re tired.

          I know it can be easy to get caught into the sadness and feel frustrated because you think you won’t reach your goals, won’t make it to the finals or won’t finish this big long essay you had to due or even re-read this article you’ve been working on for weeks and put on the side by fear you don’t have the right words to explain what you feel (hey yes that’s me). That’s my fear, I have the feeling I’ll never finish something that I started and I fear to disappoint myself and others. I think it’s human, tell me it is right ?

Tell me what’s you biggest fear about the future ? 

For me it will be to end up unhappy.

So I also ask you and myself, what makes you happy ? 

And what makes me smile right now is that I can say that I have a long list of things that makes me happy and that’s what matter the most. One of those little happiness is reading. I got back to reading as a regular rhythm and read what I like and YA will always be my safe Heaven to be honest. I feel safe and at home when I open a good YA book.

          To finish I want to get back to this quote, life is indeed a lot how you react to what happen to you daily. You make the choice. I don’t try to put pressure here, don’t worry and if you think you made a mistake. Mistakes build you, they are lessons and that’s also something that I’m working on every day. Never forget that nobody’s perfect okay ? Life would be boring if we were perfect no ?

          So relax and get out and have fun, do what makes you happy and celebrate even little victories every day. I celebrate my victory today and my victory is that I finished this article today that I’m going to post it on my blog and I’m not going to change a thing. That’s me and all my feelings, all me you like it or not. We cannot change, we can just improve.

Take good care of you people,



Andréa. (YES I’M BACK)

24 mai 2017

Celle Dont J'ai Toujours Rêvé de Meredith Russo


Hellooooo tout le monde ! J'espère que vous allez bien et aujourd'hui on se retrouve pour la chronique de If I Was Your Girl de Meredith Russo fraîchement édité par PKJ sous le nom de Celle Dont J'ai Toujours Rêvé. La première fois que j'ai entendu parler de ce roman c'était au salon de Montreuil lorsque l'éditrice PKJ avait parler d'un nouveau roman spécial et coup de poing sur le thème des hommes et femmes transgenres. Et c'était plus précisément l'histoire d'une jeune fille qui autrefois s'appelait Andrew. Mais le point fort de cette histoire c'était qu'elle avait été écrite par une femme elle-même transgenre. Je savais alors qu'il me fallait lire ce livre. Et je peux vous dire que...


POUR DEVENIR ELLE-MÊME, AMANDA A TRAVERSÉ BIEN DES ÉPREUVES, MAIS LA PLUS TERRIFIANTE RESTE À VENIR : SA PREMIÈRE HISTOIRE D'AMOUR. 

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s'intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l'empêche de s'ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d'Amanda c'est qu'avant, elle s'appelait Andrew.


J'ai eu énormément d'affection pour Amanda dès le début, je m'y suis beaucoup attachée et son histoire m'a vraiment touchée. Amanda c'est cette jeune fille douce et timide, vulnérable mais qui sait aussi ce qu'elle veut. Elle a vécu tellement de choses compliquées dans sa vie que pour une fois elle veut vivre une existence paisible comme toutes adolescentes de 16/17 ans. J'avais hâte de lire et de rencontrer Amanda, puisqu'elle est le premier personnage transgenre que l'on rencontre dans un livre YA et j'avais hâte de voir comment l'auteure allait amener l'histoire de la trans-identité et comment elle allait traitait le personnage d'Amanda. Et je dois dire que je suis personnellement ravie car elle a vraiment voulu faire en sorte que Amanda soit vue comme une jeune fille ordinaire, une fille ordinaire avec un passé comme tout le monde.


J'ai vraiment eu un coup de cœur pour le personnage de Grant qui véhicule cette image de beau garçon mais beau garçon avec un cerveau pour une fois. Il attire tout de suite l'attention d'Amanda, il est doux et attentionné mais aussi très tolérant. Même s'il va avoir des réactions qui m'ont énervée, dans un sens je le comprends. Je suis heureuse d'avoir retrouvé tous les éléments des personnages phare d'une romance adolescente avec cette touche importante et originale.


On suit donc Amanda dans ce renouveau puisqu'elle emménage avec son père et va continuer son année de cours dans le lycée de la ville. Ville qu'on peut même appeler petite ville et souvent dans ce genre de "petite ville" les gens peuvent parfois être très étriqués d'esprit. Elle va donc vivre cette nouvelle vie, et vivre sa première histoire d'amour mais le passé reste le passé et il vous suit jusqu'à ce que vous puissiez plus le cacher.
Je dois avouer que je ne m'attendais pas à une histoire aussi "simple" et pourtant j'en ai été ravie puisque Meredith Russo veut que cette histoire soit la plus simple pour Amanda, pour montrer que tout le monde peut vivre une vie "normale" et être qui on veut.


Je sais qu'il y a eu pas mal de petits couac de traduction en VF et j'en suis très triste parce que ça empêche d'apprécier pleinement sa lecture. Donc même si j'adore PKJ je vous recommande ce roman en VO, il vous tirera quelques larmes mais il vous fera surtout sourire et vous rendra heureux. 
Meredith Russo a réussi à imbriquer tous les réactions stéréotypées des gens extérieurs pour montrer au mieux ce que peuvent vivre les hommes et femmes transgenres et je trouve ça fabuleusement intelligent.
Enfin bref je vous le recommande chaudement!


« You can’t have art if you spend all your time forgetting pain. » 
- Bee. 
« - Thank you, she said.- What for ?- For making my boy smile. » 
- Ruby et Amanda. 
« Our lips moved like we were whispering silent secrets into each other’s mouths. » 
- Amanda. 
« You know walls are there for a reason though, right ? They keep things from falling apart. » 
- Virginia. 
« You can have anything once you admit you deserve it. » 
- Virginia. 
« I know it hurts. I know it hurts so bad you can barely breathe sometimes. I know because I’ve been there. Please don’t leave us. I promise life can be good, and we need you too much. » 
- Meredith Russo.

Nouvelle cover d'une jeune femme dont j'adore la voix, Corinne Bailey Rae. J'adore Like A Star qu'elle chante à la perfection mais dans Fifty Shades Darker elle nous offre une reprise de The Scientist juste incroyable et qui m'a donné des frissons. Je porte déjà un amour inconditionnel à cette musique et cette reprise me l'a rappelé.



Auteur(e): Meredith Russo.
Edition: Flatiron Books/PKJ.
Genre: Young Adult.
Nombre de pages: 320.
Prix: 17.90€



L'HISTOIRE D'UNE JEUNE FILLE PAS COMME LES AUTRES QUI VIT SA PREMIÈRE HISTOIRE D'AMOUR. UN RÉCIT QUI DÉNONCE LE JUGEMENT ET LES STÉRÉOTYPES SUR LA TRANS-IDENTITÉ. DU GÉNIE!


9 févr. 2017

Outliers, Tome 1 : Les Anomalies de Kimberly McCreight


Helloooooo tout le monde ! J'espère que vous allez bien et aujourd'hui on se retrouve pour ma chronique de ce premier tome Outliers, Les Anomalies de Kimberly McCreight publié chez Collection R que je remercie mille fois encore pour cet envoi car ils m'ont encore fait découvrir une bombe! Mais parlons-en plus en détails maintenant...

Un conseil: suivez votre instinct. 

Tout commence par un texto : Wylie, stp, j'ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire à son amie... Qu'est-elle partie faire dans les denses forêts du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, le petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour se lancer à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment ne faiblit pas, loin de là : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l'équilibre du monde ?

Bientôt adapté au cinéma par Lionsgate (Hunger Games, Twilight), Outliers révolutionne le thriller YA : goûtez au plaisir de vous laisser mener par le bout du nez jusqu'à la dernière page !


J'ai directement accroché au personnage de Wylie que j'ai trouvé vraiment intéressant, l'auteur l'aborde d'une façon particulière que j'ai beaucoup aimé. On rencontre Wylie quand elle fait face à des moments compliqués dans sa vie et qu'elle admet être agoraphobe. Je trouve que Kimberly McCreight a réussi à ne pas tomber dans le cliché de la fille agoraphobe et "fragile" et même si le personnage semble croire le contraire, on se rend vite compte que sa loyauté et justement son courage vont la faire surmonter pas mal d'épreuves. J'attends d'en connaître encore plus sur le rôle de Wylie dans cette trilogie qui commence du tonnerre!


Gros coup de cœur pour le personnage de Jasper qui reste discret mais que j'ai adoré le suivre à travers les aventures que lui et Wylie vont rencontrer. Je pense qu'il peut avoir un avenir très intéressant dans la suite de cette trilogie, et j'espère ne pas avoir "shipper" le mauvais couple (enfin s'il y a raison d'être). A voir par la suite mais je l'ai trouvé très attachant et protecteur vis-à-vis de Wylie ce que j'ai trouvé vraiment adorable!


Je ne m'attendais vraiment pas à une atmosphère aussi prenante et angoissante à la fois, j'ai été heureuse de voir que l'intrigue commence dès le début ce qui évite les longueurs et cette impression d'ennui dès le début qui peut parfois être fatal. Non là on est dans le vif de l'intrigue dès le premier chapitre et je dois avouer qu'on a dû mal à se détacher de l'histoire.
Ce que j'ai aimé, c'est cette sensation de thriller où l'on soupçonne tout le monde et où l'on attend d'être surpris à chaque instant. L'auteure a su bien gérer son intrigue qui enchaîne plot twist sur plot twist et je vous promets que vous ne vous douterez de rien !


Tout le dernier tiers du roman est juste incroyable, je n'ai pas pu le lâcher tant que je n'avais pas lu la dernière phrase. Et d'ailleurs on en parle de cette fin ? NON MAIS COMMENT ON FAIT POUR ATTENDRE ? Sérieusement j'attends juste de lire la suite qui arrive en Mai aux US donc on espère une publication VF dans le courant de l'année ? On croise les doigts en tout cas. Je pense que je lirai peut-être la suite en VO je ne sais pas encore, il faut déjà que je me remette de ce premier tome explosif !

« Mais parfois le problème, ce n’est pas ce qu’on croit mais comment on y croit. » 
- Mère de Wylie. 
« Parfois, des choses tragiques arrivent à des gens beaux. » 
- Père de Wylie. 
« La souffrance peut être une bombe ou une lente brûlure. Ou, dans mon cas, un hiver nucléaire. » 
- Wylie.  
« J’ai parfois l’impression qu’il essaie de reconstruire notre vie avec des allumettes. Et je l’aime encore plus fort pour ça. Mais aimer quelqu’un ne veut pas dire le comprendre. » 
- Wylie.

Auteur(e): Kimberly McCreight.
Edition: Collection R.
Genre: Thriller/Young Adult.
Nombre de pages: 384.
Prix: 17.90€


UN PREMIER TOME PRENANT ET EXPLOSIF QUI VOUS BRISERA LE CŒUR MAIS QUI VOUS DONNERA AUSSI DES FRISSONS. 

3 févr. 2017

Off-Campus, Tome 4 : The Goal de Elle Kennedy

Helloooooo tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui, très nostalgique à l’idée d’écrire cette chronique puisque ce sera celle du quatrième et dernier tome de la saga Off-Campus, The Goal de Elle Kennedy. Et il faut savoir que ce fût LA saga NA de ces derniers mois, et que j’ai déjà qu’une hâte c’est de les relire en VO parce que cette saga est juste absolument dingue et ce quatrième tome n’a pas échappé à la règle…

Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d'avocats du pays. 
Elle veut aller de l'avant et oublier son passé. 
Quand elle croise le beau Tucker, elle n'a à lui offrir qu'une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets. 
Mais tout va se compliquer... 
John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu'elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa. 
Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part. 
Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son cœur. 
Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

Depuis le tout premier tome de Off-Campus, quand on a rencontré Tucker pour la première fois, j’étais déjà impatiente de lire son histoire puisque je savais que ce serait LE garçon qui me ferait totalement chavirer, il était mystérieux, doux et gentil avec tout le monde et je suis maladivement attirée par les gentils garçons alors je savais que Tucker allait avoir ma mort. Et j’avais raison. Il se rapproche tellement de mon book boyfriend NA préféré (qui est Cam dans Jeu de Patience de J.L. Armentrout), c’est juste le garçon le plus doux et compréhensif qu’on puisse rencontrer dans un roman mais il a quand même son petit caractère qui met du piment à l’histoire. Je n’ai rien à dire de pus à part qu’encore une fois Elle Kennedy sait nous créer des personnages plein de cœur et authentiques.
Pour ce qui est de Sabrina, j’étais pas mal réticente puisque Dean (dans le tome précédent) la déteste et la présente comme une garce hautaine. Et en fait on rencontre une jeune fille ambitieuse, battante et incroyablement forte. J’ai appris à adorer Sabrina au fur et à mesure des pages que je tournais, on en apprend beaucoup sur elle et on peut dire qu’elle n’a pas eu la vie facile. J’ai beaucoup aimé voir son évolution à travers sa relation avec Tucker mais aussi à travers son rôle de jeune maman. Son tempérament de feu balance parfaitement avec le caractère calme de Tucker, ce qui donne un duo absolument génial à suivre.


Avec Morgane de Morganedelivres avec qui je faisais une LC avec The Goal, on l’a dévoré. Comme d’habitude c’est hyper addictif et bourré d’humour, et c’est sûrement ce que l’on a adoré toute les deux tout au long de cette saga parce que Elle Kennedy sait jouer avec nos nerfs mais aussi sait nous faire rire grâce à ses personnages. 
Encore une fois on se sent vraiment proche de toute cette bande de potes, au final on dirait juste une grande famille que l’on adore suivre.
Ce tome m’a fait pleurer parce qu’il reprend un événement particulièrement douloureux qui se passe dans le tome 3 et qui va affecter Sabrina tout particulièrement, une scène en particulièrement m’a absolument brisée le cœur et Morgane sera surement du même avis que moi je pense. Je crois que c’est ce que j’aime aussi dans Off-Campus, Elle Kennedy ne laisse rien passer à ses personnages et nous pousse à réellement pleurer des fois. 
Ce tome n’aura pas échappé à la règle !
Je ressors nostalgique de cette lecture, j’ai plein de bons souvenirs que ce soit avec Garrett et Hannah ceux qui nous ont fait tombé amoureux de leur bande de potes, mais aussi Logan et Grace, et Dean et Allie qui nous on fait rire à en perdre haleine. Et cette saga s’achève en apothéose avec notre doux Tucker et l’ambitieuse Sabrina ! Maintenant on attend tous ce spin-off promis dans les remerciements !!! Vous avez des idées sur qui ce sera ? Quel point de vue ?

« Cette fille possède assez de feu en elle pour faire cramer le monde entier. » 
- Tucker. 
« Nous souffrons tous, nous aimons tous. Nous sommes tous les mêmes. Et ton passé, les gens avec qui tu vis, là d’où tu viens, tu n’as pas à t’en faire pour ça. Tu es en train de bâtir ton propre avenir, et j’ai envie de voir où va te mener ta route. » 
- Tucker. 
« Nous sommes heureux parce que nous voulons l’être, parce que nous partageons nos émotions et notre énergie le mieux possible. » 
- Sabrina.

J’ai une obsession pour Walking On Cars assez conséquente, ça fait plusieurs moi que je suis branchée sur leur musique H24 et dernièrement j’ai pas mal écouté Don’t Mind Me, Tick Tock et Flying High Falling Low. Si vous ne les connaissez pas, vous devez ABSOLUMENT écouter !





Auteur(e): Elle Kennedy.
Edition: Hugo New Romance.
Genre: New Adult.
Nombre de pages: 475.
Prix: 17€


UN DERNIER TOME PLEIN D’ÉMOTION ET QUI CONCLUE A LA PERFECTION CETTE SAGA QUI M'A FAIT VIBRER !